Promouvoir la CIDE

Application de la convention internationale des droits de l'enfant

  • Un enseignement pour permettre à l'enfant d'élaborer son rapport à la loi et son statut de citoyen, en tenant compte de son degré de maturité.
Cet apprentissage de la loi fait partie des acquis indispensables à sa vie en société. Celui qui apprend et comprend dès l'enfance la notion de droit, passe de fait à la notion de devoir. C'est un enseignement parmi les autres qui vise à la liberté individuelle et au respect du droit des autres, donc à remplir ses devoirs de citoyen.

  • Un accompagnement des adultes, parents, enseignants, éducateurs...dans leur tâche d'éducation.
La responsabilité qui incombe aux adultes dans l'éducation doit être soutenue par les termes de la loi.
La Convention Internationale des Droits de l'Enfant, intégrée par les adultes, peut leur permettre de tenir leur place de transmission dans l'apprentissage de la loi et, ainsi, tisser le lien nécessaire à l'échange entre générations. Les enfants auront les acquis de ce qu'on leur enseigne.

  • Une synergie entre la société civile et les responsables du territoire national pour faire avancer la cause des enfants. 
La Convention fait force de loi pour les Instances gouvernementales à chaque niveau de décision. Il s'agit de rappeler aux élus leurs devoirs pour mettre à la disposition de tous les citoyens les moyens de connaissance de ce texte et de son application. A cette fin, la Maison des Droits de l'Enfant veut également soutenir et alimenter les actions des instances comme le Comité des Experts de l'ONU et la Défenseure des enfants.